Yakov-et-les-sept-voleursYakov et les sept voleurs

Auteur : Madonna (Etats-Unis)
Illustrations : Gennady Spirin
Titre original : Yakov and the seven thieves (Callaway Editions, 2004)
Traduction : Jean-François Ménard
Editeur : Gallimard Jeunesse (2004)
30 pages

Genre : Contes, Albums

Quatrième de couverture

Yakov, le cordonnier, a très peur de perdre son fils unique Mikhaïl, gravement malade. Il adresse des prières au vieux sage qui demeure dans la dernière maison au bout du village. Celui-ci, avec l’aide des sept pires voleurs du pays, parviendra à forcer les portes du ciel pour que s’opère le miracle de la guérison de Mikhaïl. Cette parabole nous montre que même les aspects négatifs de notre personnalité (ici, les voleurs) peuvent avoir une influence positive s’ils sont reconnus et employés à bon escient. Ce livre est dédié aux enfants pas sages partout dans le monde.

L’histoire par moi contée

Mikhaïl, le fils de Yakov le cordonnier est très malade et aucun remède ne peut le guérir. Heureusement, il y a dans le village, un vieil homme sage qui, dit-on, parle aux anges. Mais il faudra à ce vieil homme une aide supplémentaire pour sauver Mikhaïl.

Mon avis

Dommage, le conte est un peu trop porté sur la religion pour me satisfaire. Dans une famille catholique, ça passe certainement très bien. Une bonne petite morale de derrière les fagots remise au goût du jour : ce n’est pas toujours l’aide la plus évidente qui est la plus efficace. C’est assez surprenant de trouver un tel texte écrit par miss « like a virgin » qui aime à se promener peu couverte sur une scène.

Bref, je n’ai pas trouvé ça super original ou super beau, le coté bien religieux m’a fait froncer les sourcils, mais pourquoi pas…

Challenges

challenges-mini challenges-mini challenges-mini
 Littérature jeunesse
/ Young adult
2012
Littérature jeunesse
d’hier et d’aujourd’hui
2012
A vos nombres
2012


Les commentaires sont fermés.