proies

Inspecteur Jack Caffery et Flea, tome 5 : Proies

Auteur : Mo Hayder (Angleterre)
Titre original : Gone (Bantam Books = Random House Books, 2010)
Traducteur : Jacques-Hubert Martinez
Editeur : Presses de la cité (2010)
Collection : Sang d’encre
435 pages

Genre : Thriller

Prix : The Edgars, best novel 2012

Quatrième de couverture

Novembre dans le Somerset. Alors qu’elle déposait ses courses dans le coffre de sa voiture, une femme est jetée au sol par un individu affublé d’un masque de père Noël qui prend la fuite à bord du véhicule. Selon la police, pour qui il ne s’agit que d’un banal fait divers, l’agresseur ne s’est sans doute pas rendu compte de la présence d’une fillette sur la banquette arrière. Mais, tandis que l’enfant reste introuvable et qu’une deuxième petite fille disparaît dans les mêmes circonstances, le scénario s’assombrit. Le ravisseur ne tarde d’ailleurs pas à se mettre en contact avec la police…
Dans cette nouvelle enquête du commissaire Jack Caffery et du sergent Flea Marley, Mo Hayder prend un malin plaisir à manipuler son lecteur en jouant avec ses peurs les plus primaires.

L’histoire par moi contée

Un homme qui cache son visage derrière un masque de Père Noël vole des voitures pour kidnapper les fillettes qui sont dedans. S’il a rapidement relâché ses premières victime, la petite Martha reste introuvable. Bientôt, une deuxième enfant disparaît de la même façon. Les équipes de Jack Caffery (renforcée par un nouveau membre) et de Flea Marley mettent tout en oeuvre pour retrouver les fillettes. Quand l’une est retrouvée, les inspecteurs se rendent compte que la famille était surveillée depuis un moment.

Là où ça devient réellement inquiétant, c’est quand le kidnappeur arrive à récupérer une fillette alors qu’elle était sous protection de la police… Pendant l’enquête, Jack et Flea jouent au chat et à la souris, la seconde ayant bien des réponses aux questions du premier.

Mon avis

Une petite pensée pour les OLF (Officiers de Liaison avec les Familles) qui sont tout de même plutôt maltraités dans le livre. Ils font ce qu’ils peuvent, les pauvres, ils ne sont pas devins !

Je vais devoir m’y faire, je n’ai pas commencé par le premier livre de la série. Mais ce n’est pas si gênant au fond, et heureusement. Les éléments des livres précédents sont suffisamment explicites pour que l’on comprenne l’intrigue en cours, et suffisamment peu expliqués pour qu’on ai envie de lire les autres livres, pour comprendre. Les étranges agissement de Flea racontent d’ailleurs une autre histoire, un morceau d’histoire, et l’on suit cette histoire aussi, qui de toute évidence a déjà commencé dans un autre tome et continuera dans le suivant.

Je regrette juste qu’il soit trop facile de découvrir qui est le méchant. Assez rapidement, le suspens n’est plus « qui ? » mais « comment Jack Caffery va-t-il le découvrir ». Du coup, on a un peu l’impression qu’il est tellement obnubilé par d’autres choses (Flea, par exemple) qu’il en oublie de se concentrer, de réfléchir.

Je n’en dis pas plus, à vous de vous mesurer à lui.

Challenges

challenges-mini
God Save
the livre
2012

Les commentaires sont fermés.